« C’est quoi vieillir ? »

Vaste sujet ! Tellement variable d’un individu à l’autre ! Oui, vieillir c’est avancer en âge  et en moyenne l’espérance de vie de nos concitoyens s’allonge. Il n’est pas besoin de recourir aux statistiques pour nous en rendre compte, il suffit de regarder autour de nous pour constater aussi les grandes différences dans la façon dont nous profitons de ces années supplémentaires et donc le « vieillir » est loin d’être identique pour tous !

Nous avons donc en majorité la perspective de vivre beaucoup plus longtemps que nos grands-parents et même que nos parents et cela pose des problèmes inédits pour la société par l’importance que prend la tranche d’âge des plus de 60 ans. Mais nous ne vieillissons pas tous de la même façon, même en faisant abstraction des problèmes de santé qui peuvent affecter les uns ou les autres. Certes  les moyens physiques diminuent avec l’âge et il y a des adaptations  à faire dans l’aménagement des villes, dans les services et occupations à offrir, dans la prise en charge des malades et des personnes manquant de ressources.

Je voudrais néanmoins parler ici du ressenti des individus vieillissant et de la façon dont ils vivent leur âge.

Des aspects négatifs : quand vient la vieillesse il faut souvent faire face à des situations, des périodes de transition difficiles  par exemple les séparations, les deuils, le départ des enfants, les relations entre générations, le changement de domicile, le départ en institution, le manque de ressources, la prise en charge éventuelle des parents, car de plus en plus la vieillesse concerne  plusieurs générations puisque souvent en même temps que les enfants déjà âgés vivent aussi leurs parents, la solitude.

Ces situations sont vécues différemment en fonction du milieu social, de la trajectoire de vie, de l’âge auxquelles elles surviennent et qu’il faut y faire face, de la santé. Il y a ainsi une grande diversité de ressources, de situations familiales, de conditions de logement, de centres d’intérêt, de responsabilités, de cultures.

Des aspects positifs : Heureusement la vieillesse n’est pas seulement réduite pour tous à  affronter des difficultés, elle est bien vécue par nombre d’entre nous comme une période qui offre la possibilité de se reposer d’une vie professionnelle fatigante,  et  aussi de s’épanouir, de développer ses talents, de faire enfin ce qui nous tentait  quand le temps nous manquait,  de prendre le temps de nous ouvrir aux autres, de continuer d’apprendre, pour faire de nouveaux projets, pour changer le regard de la société sur les personnes de notre âge, pour rester des citoyens à part entière, pour rester les acteurs de notre vie.

Il faut rejeter les représentations stéréotypées souvent négatives ou excessivement  positives de la vieillesse et reconnaitre la grande diversité des situations.

Être vieux devrait être vivre le mieux possible en fonction de ses possibilités financières, de sa santé, de ses responsabilités familiales et sociales. C’est rester autonome et acteur de sa vie aussi longtemps que possible.

Mais comment atteindre ces objectifs et qui peut nous y aider ?

Notre association « La vie devant nous » se méfie des experts qui voudraient nous apprendre à vivre notre âge ! C’est pourquoi nous nous attachons à promouvoir l’autonomie des décisions qui nous concernent. Nous essayons d’aider les participants à nos sessions de réflexion et d’échanges à être véritablement les acteurs de leur vie en prenant conscience de leurs désirs et de leur potentiel, à d’abord prendre soin d’eux-mêmes pour être en mesure de prendre soin des autres.

Une session regroupe entre 10 et 12 personnes, et se déroule sur 6 journées en 3 sessions de 2 journées, à intervalle  d’un mois environ.

Lors de ces sessions, l’animateur énonce les règles de confidentialité et de liberté d’expression,  mais  il n’impose aucune solution, il n’interprète pas, il ne porte aucun jugement, et ne divulgue pas les paroles entendues.

Concernant les thèmes abordés, il peut s’agir de séparations, de pertes, d’attentes, de conflits éventuels entre générations, de la gestion de sa santé et de l’activité physique, des problèmes posés par l’avancée en âge et l’accompagnement d’un proche …

Les sessions accueillent tous ceux qui souhaitent réfléchir à leur avancée en âge et  souvent ceux qui accompagnent des aînés à domicile ou en institution, à titre privé ou comme membre d’une association.

Environ 300 personnes ont participé jusqu’à maintenant à ces sessions et l’évaluation qui en a été faite par des experts indépendants a  été très positifs.

Prenez contact avec notre association :

info@laviedevantnous.com    www.laviedevantnous.com

Georges Quélin

Président de « La vie devant nous »

« La vie devant nous » c/o Hôpital Bretonneau-23, rue Joseph de Maistre, 75018 Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *